WONDERBALL, ping pong 2.0


Wonderball est une table de ping-pong interactive qui ajoute une touche numérique au tennis de table traditionnel.
cette table de haute technologie utilise des projecteurs numériques et des capteurs qui suivent les mouvements de la balle, permettant de jouer à de nombreux jeux différents sur les bases d'un ping-pong plus classique.

Wonderball peut être joué par jusqu'à 20 personnes à la fois, permettant aux amis et aux spectateurs de se joindre et de jouer ensemble. La table de ping-pong est transformée en un jeu vidéo géant!

Vous pouvez trouver la table Wonderball au bar londonien Bounce Ping Pong, qui vient de lancer une première phase sur neuf tables à travers leurs deux sites londoniens. Une seconde phase avec plus de jeux et plus de tables est à venir en 2018.

Plus d'information et réservations


Suivre Bounce Ping Pong Suivre Bounce Ping Pong Suivre sur Instagram

GREENGENBOTTLE, une bouteille révolutionnaire


Une start-up toulousaine, GreenGenBottle (pour « génération verte »), annonce le lancement d'une bouteille « zéro-verre » et biosourcée à 91%. D'ici fin 2018, ce nouveau contenant devrait même être 100% biosourcée. La bouteille est constituée d'une coque extérieure en composite de lin, un matériau alliant des fibres de lin à une résine thermoplastique d'origine végétale. Outre son origine végétale, sa résistance aux chocs et aux rayures serait par ailleurs « exceptionnelle », lui permettant d'être utilisée dans les chaînes d’embouteillage classiques.

La pose d'étiquette a été aussi étudiée : « A terme nous pourrons pyrograver l’étiquette pour ceux qui le voudront, ce qui permettra d’éviter la production d’étiquette et de pousser la durabilité encore plus loin ». Quant à l'aspect visuel lisse et de couleur bronze, il ne semble pas poser problème: La disruption est faite depuis longtemps par des marques de spiritueux et de champagne, via le sleeve... Pourquoi pas le vin ?
A l'intérieur de la coque a été placé un film alimentaire protecteur inerte. « Il qui représente 9% de la masse totale, ne sera 100% biosourcé que dans quelques mois (6 à 18 mois maximum) », précise James de Roany, le fondateur de la start-up qui précise que tous les tests qualitatifs ont été effectués.

James de Roany vante par ailleurs le sourcing de la matière première, produite en France : ce pays est le premier producteur mondial de lin avec 67% des tonnages. La bouteille est aussi biodégradable à condition d'être broyée.
La mise en œuvre de la production sur chaîne industrielle est prévue dans le cours de l’année 2018. Les premières bouteilles arriveront donc sur le marché d'ici à l'été 2018. Une production de 1,5 million d'unités pour 2019 est envisagée. Ce packaging sera destiné prioritairement aux vins, bières, spiritueux et produits cosmétiques. Les trois premiers formats en production sont une bouteille de type bourguignonne en 50 cl (vins & spiritueux), 70cl (spiritueux) et en 75 cl (vins).

Source: Vitisphère