BIONIC BOOTS, un grand pas vers l'homme bionique


Comme beaucoup d'inventions, tout est parti d'un rêve ! Keahi Seymour rêvait de courir aussi vite que les félins. Après quelques années et des dizaines de prototypes plus tard, cet Américain a réussi à développer des chaussures spéciales qui permettent d'atteindre des vitesses folles en accompagnant les mouvements et en les décuplant pour moins d'efforts.

Baptisées Bionic Boots, ces chaussures bioniques ne sont encore qu'un prototype, mais elles sont déjà très efficaces. Pour atteindre une telle vitesse, ces chaussures high tech sont équipées d'un ressort à l'arrière, qui imite le pattes et les mouvements des autruches ou des kangourous. Elles offrent d'excellentes performances (vitesse de 40 km/h avec une enjambée allant jusqu'à 5 mètres) sans pour autant que l'utilisateur s'épuise vraiment. Pour cela, le créateur de ses chaussures bioniques a dû utiliser "un composite exosquelette en fibre de carbone, et également de l'aluminium de qualité aéronautique. Ainsi, les matériaux les plus légers ont été utilisés pour fournir la forme la plus efficace de transport".

Mais, Keahi Seymour ne compte pas s'arrêter en si bon chemin puisqu'il annonce vouloir atteindre, voire dépasser, la vitesse des animaux terrestres les plus rapides de la planète. La prochaine version de ses chaussures seront munies d’un “retour de force électronique”, qui permettra de courir jusqu’à 70 km/h, toujours sans trop d'effort de la part de l'utilisateur. Si ces chaussures venaient un jour à sortir, cela pourrait être une vraie révolution en termes de transport.

Plus d'information et contact

HOTEL BOWMANN, nouveau 5 étoiles parisien


En juin prochain, l’hôtel Bowmann ouvrira ses portes boulevard Haussmann. Une architecture typique parisienne sur un boulevard majestueux : deux symboles du XIXe siècle rendant hommage au Baron Georges Eugène Haussmann.
C’est lui qui a inspiré le nom de l’hôtel et son architecture intérieure orchestrée par Laurent Maugoust et Hakim Boudaa, son propriétaire.
Cette nouvelle adresse 5 étoiles incarne au plus près l’alliance entre tradition et innovation, héritage et avant-gardisme.

Composé de 48 chambres, 5 suites dont 1 de 200m2 dont 100m2 de terrasse avec vue à 360° de Paris. Les chambres de l’hôtel Bowmann incarnent les notions d’évolutions et de l’élégance intemporelle.
Inscrites dans un style résolument Haussmannien, elles se dévoilent avec élégance et subtilité vers un esprit contemporain.
On retrouve dans toutes les chambres, une œuvre atypique, qui unit l’héritage de l’architecture parisienne avec son évolution actuelle.

L'hôtel dispose également d’un restaurant de 80 couverts mené par le chef de cuisine Benjamin Thomas avec terrasse extérieure de 80 m2 et d’un spa haut de gamme avec piscine, 3 cabines et soins Lacure Officine, l’hôtel Bowmann a été conçu comme une ode au savoir-faire et à l’élégance.
Chaque espace offre volumes en majesté, perspectives soulignées, matériaux emblématiques, dans une ambiance qui joue les anachronismes assumés où l’empreinte du passé se dévoile dans un esprit résolument contemporain.

Plus d'information et réserations


Suivre Hôtel Bowmann Suivre Hôtel Bowmann Suivre sur Instagram

INDIRECT DOWNLIGHT de Verbatim


Verbatim GmbH, au travers de sa maison-mère, Mitsubishi Chemical Corporation, présente sa nouvelle gamme de Downlight Indirect. Grâce au développement, par les équipes R&D basées à Tokyo, d'un réflecteur aluminium ultra-poli et d'un dôme de diffusion, cette nouvelle gamme de luminaire affiche des indices d'éblouissement (UGR) allant jusqu'à moins de 6 !
Le nouveau luminaire encastré, avec éclairage indirect de Verbatim, offre ainsi un éclairage uniforme et un très faible éblouissement : une solution idéale pour l'éclairage dans le tertiaire, le résidentiel, les espaces commerciaux et d'expositions ou encore dans l'hôtellerie.

La conception de ce plafonnier s'inspire de la célèbre lampe AR111 de Verbatim, qui reproduit parfaitement l'éclairage d'une lampe halogène traditionnelle. L'utilisation de l'aluminium permet une dissipation optimale et augmente très sensiblement la réflexion de la lumière tout en diminuant drastiquement la perte optique, ceci dans le but d'obtenir des performances supérieures aux exigences du marché.

« La conception unique du réflecteur, développé par Mitsubishi Chemical, minimise au maximum l'éblouissement d'inconfort, gage d'éclairage de qualité et de confort de travail », a déclaré Christian Freese, chef de produit Lighting au sein de Verbatim. « Il en résulte un taux d'éblouissement unifié, UGR, compris entre <6 et <19 en fonction de l'angle du faisceau du produit utilisé, cela nous permet de proposer au marché une gamme qui va plus loin que ce qu'impose les normes en vigueur (EN 12464-1) »

Ce luminaire séduit non seulement par ses performances mais aussi par son design, s'intégrant parfaitement au plafond tout en délivrant un éclairage homogène sans faisceau secondaire.
La technologie COB utilisée et développée par Mitsubishi Chemical Corporation, garantie une tolérance chromatique étroite, selon l'ellipse de McAdam <3, ce qui se traduit par une homogénéité du flux lumineux et de la colorimétrie pour un confort d'utilisation optimal.
Indirect Downlight se décline en 8 différentes versions et est disponible en deux diamètres de découpe (Ø155 mm et Ø205 mm) et en deux températures de couleur (3000 K et 4000 K).
Rajoutons une durée de vie de 70 000 heures (L80B10) et une garantie prolongée de cinq ans.

Plus d'information et distributeurs