OCEAN MINER, du bitcoin utile


La Fondation Tara Expéditions, avec la goélette Tara, sillonne les mers du globe avec des scientifiques à son bord. Depuis 15 ans, Tara permet d'étudier et comprendre l’Océan face au changement climatique pour mieux le préserver. Sa mission est essentielle mais est souvent confrontée à la difficulté de mobiliser l’opinion, les classes politiques ou les financeurs pour financer la recherche marine. L'environnement représente moins de 3% des dons faits aux associations caritatives.

L’équipe de la Fondation Tara a donc imaginé - avec FF Los Angeles agence créative fondée par Fred & Farid - un dispositif appelé “Ocean Miner” : un système inédit composé d’une turbine hydraulique, installée en Bretagne, dans le Morbihan, où les courants marins et les marées sont les plus forts.

Cette turbine a naturellement été actionnée par les forces des courants, convertissant l’énergie de l’Océan en électricité. Un ordinateur spécialisé dans le mining, c’est-à-dire la production de Bitcoins, a été relié à ce dispositif. La création de cette crypto-monnaie via le mining est un processus informatique d'enregistrement de transactions au registre public des transactions (réalisées avec ce que l’on nomme la Blockchain). Chaque transaction enregistrée génère en contrepartie une fraction de Bitcoin en faveur du propriétaire de l'ordinateur. Cette monnaie digitale est ensuite convertible en Euros et peut donc être directement réinvestie dans la recherche sur l'Océan.

L’ordinateur et ses composants ont été installés dans une petite maison recouverte de miroirs, minimisant ainsi l’impact visuel de son installation sur les côtes Bretonnes et leur permettant aussi d’être abrités des intempéries. Une fois la maison fermée et branchée à la turbine, le système était donc autonome et autosuffisant, utilisant la force de la mer pour créer sa propre énergie.

Après un mois de fonctionnement de la turbine et de production de Bitcoin, l’installation “Ocean Miner” a permis à la Fondation Tara de collecter près de 0.0015414 BTC / jour, soit 200 € / mois sur la période d'installation.

"Cette installation ne permettra en aucun cas couvrir les besoins de la recherche scientifique, ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan : une minime contribution symbolique apportée aux expéditions menées par Tara. C’est cependant un moyen fort qui permet de rappeler que des solutions sont à portée de main, que seule la mobilisation de tous permettra de financer la recherche pour étudier, comprendre et mieux préserver l’Océan demain", explique Romain Troublé, Directeur Général de la Fondation Tara Expéditions.

Site Tara


Site FF Creative

DRESSING RESPONSABLE ouvre une boutique à Paris


La boutique en ligne de mode éthique Dressing Responsable, pionnière en France de la mode éthique moderne ouvrira au mois de septembre une boutique près du canal Saint-Martin, dans le Xème arrondissement de Paris.
Cet espace est pensé comme un espace de vente 3.0, un savant mélange de boutique cosy (le service client reste au centre des préoccupation de l’ecommerçant), d’un lieu de vie où les clientes seront invitées à rester et flâner, en feuilletant par exemple les derniers magazines de mode et lifestyle éthique mais aussi une boutique connectée, dans laquelle toutes les informations sur les produits et les services seront accessibles via le site internet. Des rencontres et animations sont également prévues afin de fédérer une communauté locale forte.

Plus qu’un simple espace de vente, ce lieu interactif sera aussi l’espace de travail de l’équipe de Dressing Responsable. Bureaux, stockage, préparation de commandes de l’eshop… Toutes les clientes pourront donc être en contact direct avec l’équipe.
Cette boutique sera l’occasion pour le distributeur de mettre en avant les marques confidentielles déjà présentes sur son site internet avec quelques exclusivités en France qui raviront les connaisseurs de mode éthique.

Pour compléter le financement de ce projet ambitieux pour la jeune enseigne, une campagne de financement participatif sera organisée par Dressing Responsable jusqu'au au 7 juillet sur la plateforme Ulule. L’objectif est de récolter 25 000 € en un mois. Une collection exclusive de Tshirts, et de papeterie (carnets et tote-bags) est prévu pour l’occasion. De nombreuses autres contreparties, telles que des bons d’achats à dépenser dans la boutique, sont proposées.

Plus d'nformation et achat Financement sur ULULE


Suivre Dressing Responsable Suivre Dressing Responsable Suivre sur Instagram

THAU, nouveaux couteaux de cuisine


Le designer et le cuisinier : Guy Savoy et Bruno Moretti ont conçu ensemble cinq couteaux qu’ils ont appelés « Thau », car c’est au bord de l’étang de Thau qu’ils ont commencé leurs premières conversations et que ces couteaux sont profilés comme des poissons !
Bruno Moretti est venu observer le travail en cuisine et a ainsi découvert que les cuisiniers pouvaient être amenés à garder pendant des heures un même couteau en main, qu’ils appuyaient souvent leur index sur le dos de la lame pour obtenir plus de force et de précision, que la main ou le doigt pouvait parfois glisser sur la lame, que certains manches étaient plus adaptés que d’autres à certaines mains, et que les lames en acier trempé étaient les plus qualitatives en terme de coupe.

Ces précieuses observations ont conduit à travailler sur le confort, l’aisance, la sécurité, l’efficacité, le tout dans un souci d’esthétique bien sûr.
Le manche est fabriqué en acétate de cellulose car c’est un matériau naturel, très résistant et hypoallergénique, qui permet un contact doux et sans échauffement même s’il est de longue durée, et qui rend aussi le couteau facile à saisir. La dimension du manche est largement supérieure à la dimension standard, ce qui offre le même confort à toutes les mains car elles peuvent se placer à différents niveaux du manche selon leur forme et leur grandeur.

L’inclinaison de l’entablure (liaison à 45° entre la lame et le manche) a été inversée afin d’assurer une meilleure protection de la main.
Le dos de la lame a été adouci afin de ne pas rendre douloureux un contact prolongé avec le doigt.
La lame en acier trempé a subi un traitement pour éviter sa corrosion ; ce traitement l’a rendue noire comme le manche, ce qui crée une continuité entre les deux et donne au couteau un profil rapide, agressif et doux … tel un cétacé luisant sautant hors de l’eau : une forme « aéro-aqua dynamique » !

Cinq couteaux ont ainsi vu le jour. Ils sont destinés aux passionnés de cuisine, professionnels ou amateurs, et leur positionnement haut de gamme n’empêche pas leur prix abordable car ils bénéficient d’une production industrielle. Ils sont le fruit de technologies de haut niveau, du savoir-faire et de la capacité de production industrielle de Tarrerias-Bonjean. Retrouvez ces couteaux exceptionnels sur la boutique du chef à partir de 95€ selon le modèle et comptez 675€ pour le lot de 5.

Plus d'nformation et achat


Suivre Guy Savoy Suivre Guy Savoy Suivre sur Instagram