MOLESKINE SMART WRITING

Prix : 199


Le Moleskine Smart Writing est un ensemble permettant de numériser en temps réel n’importe quels dessins ou notes.

C’est le moyen idéal pour griffonner, gribouiller ou réaliser un carnet de note que l’on veut pouvoir conserver, sauvegarder et numériser.

Il ne sera plus nécessaire de prendre en photo votre oeuvre en risquant de la prendre de travers. Chacun des schémas ou textes seront automatiquement envoyés sur l’application qui l’accompagne.

Le bloc-notes de Moleskine, le Paper Tablet, dispose d’une grille invisible, le nCode, pour reconnaître l’emplacement de ce que l’on écrit. Le plus gros du travail de numérisation est fait via le stylo connecté embarquant une caméra prenant instantanément les lignes tracées dès lors que la plume touche le papier.

La transmissions est réalisée via Bluetooth sur l’application Notes Neo aussi bien sur iOS que sur Android. Il est également possible de partager instantanément ce qui est écrit en touchant l’icône de l’enveloppe située dans le coin supérieur du carnet.

Le stylo peut stocker jusqu’à 1000 pages lorsque celui-ci est loin de votre téléphone ou de votre appareil comportant l’application de récupération.
Le set est disponible dès maintenant tout comme les carnets supplémentaires lorsque l’artiste en herbe est à court, a partir de 219€ (prix au 10/05/17)

Acheter avec Amazon


FLYING NEST: L’HÔTELLERIE DESIGN ET ÉPHÉMÈRE


Fort du succès de son projet pilote, initialement testé en France sur diverses opérations culturelles, sportives et artistiques, le concept innovant Flying Nest entre aujourd’hui en phase de commercialisation.
Ce nouveau concept d’hébergement mobile et durable, au design audacieux, s’inscrit dans la démarche d’innovation de AccorHotels, qui n’a de cesse de repenser l’hospitalité de demain pour répondre à une tendance forte : vivre des expériences exclusives et intenses.
L’objectif est double pour AccorHotels : faire vivre à ses clients des expériences de séjour uniques dans le cadre d’événements exceptionnels et répondre aux besoins d’hébergement lorsque la capacité hôtelière est saturée.

La solution d’hébergement Flying Nest est conçue dans des containers maritimes aménagés et permet un acheminement facile et rapide des modules. Pour fabriquer les chambres et livrer ce concept d’innovation dans un temps record, AccorHotels s’est associé à Capsa, une start-up lyonnaise spécialisée dans la transformation de ces modules.
Créé pour offrir une expérience à la fois fonctionnelle et agréable, chaque îlot (composé de six modules) a été travaillé avec des matériaux bruts et naturels puis équipé de tout le confort d’une chambre d’hôtel (une literie Sweet Bed by ibis, une salle de bain privée, un espace de vie climatisé et une connexion wifi).

En accord avec les engagements et les valeurs du Groupe, les modules ont été pensés dans une optique de durabilité : les matériaux, techniques et équipements sont écologiques (Amenities fair trade, peinture éco-labellisée, bardage bois issu de forêts éco-gérées, éclairage LED…), tandis que le fonctionnement des modules s’opère à partir d’énergies vertes (récupération des eaux grises…).
À travers le projet Flying Nest, AccorHotels exprime sa passion du client sur tous les terrains, y compris dans les domaines de la culture, du sport et du divertissement.

« Développé à l’origine pour une clientèle BtoB (agences événementielles, organisateurs de salons, festivals, événements, corporate, partenaires AccorHotels…), le concept Flying Nest pourra également être proposé à une cible BtoC courant 2019 », a déclaré Sébastien Dupic, Directeur New Business AccorHotels.

ASICS, des baskets au micro-ondes


Adidas a misé sur la fabrication par des robots, Nike sur les modèles de chaussures auto-laçantes. Pour se démarquer de ses concurrents, la marque de chaussures japonaise Asics tente une nouvelle approche dans le processus de fabrication de ses modèles, à la fois personnalisables et écologiques. La technologie aurait été développée avec le laboratoire taïwanais Tayin Research et promet une personnalisation quasi-illimitée des chaussures pour un coût quasiment stable pour la marque.

Le processus utilise la chaleur générée par les micro-ondes pour fusionner différents éléments et créer la semelle intermédiaire de la chaussure, selon Asics qui réalise en ce moment différents tests de son nouveau procédé. L’un des avantages du processus est de pouvoir disposer de ses modèles de chaussures en seulement 15 secondes. C’est plus facile et beaucoup plus pratique que l’impression 3D. Cela permettra aussi une personnalisation extrême ! Mais, le véritable intérêt du processus est économique. Le processus permet en effet de réduire la consommation d’énergie de fabrication de chaussures de près de 90 %.

Une technique que le Japonais voudrait voir arriver directement dans ses boutiques lorsque la méthode sera aboutie. Pour le moment, top secret !