L'OCCITANE, un concept store expérientiel


Le Groupe L'OCCITANE, leader mondial dans la fabrication et commercialisation de cosmétiques à base d'ingrédients naturels et biologiques, continue de redéfinir l'expérience d'achat en magasin, en inaugurant un tout nouveau concept store L'OCCITANE en Provence sur la prestigieuse Cinquième Avenue de New York. Le concept store 555 5th Avenue, situé au numéro 555 de la Cinquième Avenue, est un espace immersif unique qui s'étend sur 173 m2, qui présente au public les piliers fondamentaux de la marque grâce à un éventail de points de contact interactifs mis à disposition des clients. Conçu par Daniel Contorni, Directeur Artistique International de L'OCCITANE, et Paul Blackburn, Vice President, Concept Design, Construction & Merchandising, le 555 5th Avenue sera un lieu en évolution constante mettant en valeur les différentes campagnes au fil des saisons.

La boutique expérientielle L'OCCITANE qui existe déjà à Flatiron offre un niveau de service exceptionnel et une innovation de pointe en matière de soins de la peau. Le 555 aura une approche plus disruptive pour attirer de nouveaux clients, en favorisant l'engagement et la production du contenu sur les réseaux sociaux par les clients eux-mêmes. La boutique comprend une vasque à cascade, un espace de consultation interactif pour les soins de la peau, un banc en forme d'arc construit autour d'un olivier méditerranéen, et un comptoir rehaussé avec les caisses s'inspirant de l'accueil d'un grand hôtel.

Le 555 5th Avenue s'inscrit dans la stratégie d'innovation autour de l'expérience client portée par le Groupe L'OCCITANE (L'OCCITANE au Provence, L'OCCITANE au Brésil, Erborian et Melvita). Le Groupe poursuit une forte stratégie commerciale autour du concept du « customer first » mettant le client au cœur de l'expérience d'achat, et en cherchant constamment à le surprendre et à surpasser ses attentes afin de lui offrir une expérience en magasin inoubliable. Dans le monde digitalisé d'aujourd'hui, les clients entrent rarement dans un magasin L'OCCITANE parce qu'ils en ont besoin, ils sont d'abord là pour s'amuser, se faire gâter et vivre une expérience.

Pour s'adapter aux différentes préférences des consommateurs à travers le monde, L'OCCITANE a adopté une approche « glocale » et développe des expériences créatives adaptées à la clientèle locale. Parmi les exemples récents, les nouveaux flagships au Brésil, en Chine, à Londres, à Toronto, chacun avec son propre style et son propre portefeuille de services exclusifs ; un concept store unique à Paris (86CHAMPS) issu du partenariat entre L'OCCITANE et le chef pâtissier Pierre Hermé ; un café pop-up à Singapour avec la pâtissière asiatique Janice Wong (protégé de Hermé) et L'OcciTruck, la première boutique sur roues de la marque en Amérique du Nord.

L'OCCITANE est profondément engagé dans le respect de l'environnement et dans la préservation de la biodiversité. Le 555 5th Avenue fera partie du Programme de Recyclage de L'OCCITANE, un partenariat avec la société internationale de recyclage TerraCycle qui incite les clients à déposer les emballages vides de produits de soins personnels et de cosmétiques, quel que soit leur marque, dans les points de vente L'OCCITANE participants.

Site L'Occitane Suivre L'Occitane Suivre L'Occitane Suivre sur Instagram

BIG, une façade pliée pour gratte-ciel


La conception de gratte-ciel résout un problème d'espace évident, s'élevant pour accueillir des milliers d'employés et d'entreprises dans des structures verticales. Les besoins énergétiques liés au maintien de l’ensemble du bâtiment sont toutefois très élevés. Cela est dû en grande partie au soleil qui traverse les grandes façades vitrées. Le revêtement réduisant l'éblouissement crée des vues ternes et les murs sans vues peuvent avoir un impact négatif sur le moral du personnel. Toutefois, le cabinet d'architecture danois Bjarke Ingels Group (BIG) a une solution.

BIG a achevé les travaux sur le Shenzhen Energy Mansion, un gratte-ciel à deux tours. BIG a entrepris de créer un système de réduction d'énergie passive; la conception du bâtiment aiderait à réduire la chaleur accumulée par le soleil. La façade striée présente des panneaux pleins et un revêtement en aluminium poudré pour une isolation accrue sur les côtés orientés au sud, qui reçoivent le plus de soleil. Le bâtiment présente des plis importants à certains endroits. Ici, des panneaux de verre enduit à double isolation permettent à une lumière douce d'entrer à certains endroits, tels que les salles de réunion et les zones exécutives. Les côtés nord de la tour comportent davantage de verre, offrant des vues panoramiques et un éclairage naturel sans générer de chaleur à la lumière directe du soleil.

Les deux tours sont reliées par un bloc commun comprenant des magasins d'alimentation et de vente au détail et des salles de conférence. La structure globale couvre un million de pieds carrés. Les principaux espaces de bureaux situés sur les 13 premiers étages sont occupés par Shenzhen Energy Company. Dans l'ensemble, la conception économe en énergie a permis à l'immeuble d'obtenir des notes élevées en matière de durabilité.

plus d'information

FITS, l'appli qui lie musique et habillement


L'application FITS est la dernière initiative de, Julian Eison, qui a créé à San Francisco «la seule entreprise de vêtements pour hommes appartenant à des Afro-Américains» quand il a ouvert Eison Triple Threads en 2016, selon le Chronicle. De manière appropriée, l’atelier avait un angle technique: au début, une partie de la personnalisation était assurée par l’imagerie 3D de Body Labs. Bien que la technologie ait évolué après l'acquisition de Body Labs par Amazon, son magasin Union Square est devenu une destination pour les adeptes de ses costumes sur mesure.

FITS est une extension de la philosophie de la marque. Le principe est simple : lorsque l’utilisateur se connecte à son compte Spotify, l’algorithme développé par Eison Triple Thread lui suggère une sélection de pièces qu’il a la possibilité d’annoter, de sauvegarder ou de refuser, permettant ainsi à l’outil de gagner en pertinence. Mais attention, pas question pour autant de copier-coller le style de tel ou tel artiste. Une fonctionnalité rendue possible par la mise à disposition des données d’écoute par Spotify – l’interface de programmation applicative étant ouverte – mais aussi grâce à une série de questions posées, en amont, au client concernant ses intérêts, ses activités, son style de vie, ou encore sa couleur de peau ou sa situation familiale.

Y a-t-il beaucoup de A.P.C. dans votre placard? Cela vous dérange-t-il de porter du jaune? Souhaitez-vous porter chevrons ou pied de poule? C'est vaste.
Autre détail-clé : les pièces d’habillement sont toutes réalisées ad hoc et sont ainsi entièrement personnalisables en termes de couleurs et de tissus.

Source: le journal du luxe

plus d'information