SEEKER, la biométrie pour des vacances idéales


Le projet Seeker est un programme biométrique du Club AccorHotels. Seeker utilise les données biométriques des clients potentiels pour anticiper où ils souhaitent voyager. Le programme a été créé en partenariat avec l'agence canadienne Cossette et les créateurs d'expérience numérique The Mill. Avec une meilleure compréhension des besoins de leurs clients, Seeker propose des voyages de luxe sur mesure.

Seeker plonge les visiteurs dans une expérience sensorielle interactive. Tout en stimulant les sens des clients, Seeker collecte des données sur leurs réponses comportementales et biométriques. Cela comprend la mesure de l'EEG, de la fréquence cardiaque, de la réponse cutanée galvanique et de l'activité cérébrale. Seeker est actuellement disponible dans une version en ligne. Il présente aux clients une série de questions et mesure les réactions impulsives. Il utilise également une webcam ou un appareil photo d'un smartphone pour suivre les fréquences cardiaques.

À partir de ces données, le programme construit un psychographe affichant un aperçu plus profond des désirs de vacances des clients. Il révèle leur sens de l'aventure basé sur l'introversion et l'extraversion. Il anticipe également s'ils ont une préférence pour la compagnie, leur température idéale et leur emplacement. En plus de la version en ligne, AccorHotels prévoit de placer des kiosques Seeker dans leurs hôtels d'ici la fin du mois de juillet.

Plus d'information


Suivre Le Club Accor Hotels Suivre sur Instagram Suivre Asmodee

NOPIXGO, l'anti-moustique

Prix : 87


Les orages sont un danger mortel pour les moustiques. Les signes d'un orage imminent sont déjà détectables par les moustiques de loin par les décharges atmosphériques, les ondes électromagnétiques et les champs. Ces stimuli environnementaux sont transmis par la sensille (organe sensoriel ressemblant à un cheveu) au cerveau du moustique (gangleon). L'instinct enraciné dans l'ADN déclenche une réaction protectrice naturelle. Contrairement aux stimuli chimiques, le moustique ne peut pas s'habituer à ces stimuli profondément enracinés dans son ADN. Nopixgo ® émet ces signaux naturels, réduisant le risque de piqûres de moustiques sans utiliser de produits chimiques.

L'inventeur suisse Kurt Stoll a voulu créer une protection contre les piqûres de moustiques, en transportant des maladies à base de vecteurs telles que le paludisme et le zika qui menacent la vie. Comme l'utilisation des produits chimiques a été inefficace pour prévenir la propagation de ces maladies, Stoll a créé le bracelet dans l'espoir qu'une technologie intelligente créerait une barrière invisible contre les ravageurs. Cependant, Nopixgo n'est pas efficace à 100% et les signaux peuvent ne pas affecter certains moustiques. Stoll est conscient du fait que les moustiques sont une partie importante de l’écosystème, de sorte que le signal omis de Nopixgo les dissuade simplement de mordre et ne cause aucun dommage aux insectes. L'appareil est disponible en cinq couleurs et la batterie dure jusqu'à une semaine. Nopixgo convient à toute personne âgée de six ans et plus et est disponible dès maintenant pour 98 CHF soit environ 87€.

- Rayon de protection d'environ 2 mètres
- Autonomie d'environ 1 semaine avec une seule charge via microUSB
- Bracelet universel ajustable à la peau
- Faible poids (15g)
- Testé avec succès dans le monde entier
- Développé et fabriqué en Suisse

Plus d'information et achat


EVA, surveille vos seins


Grâce à Julián Ríos Cantú, jeune Mexicain de 18 ans, il sera bientôt possible de prévenir le cancer du sein.
Baptisé "Eva", l'invention détecte et analyse les variations de température et de texture de la poitrine. Les données sont ensuite directement envoyées à une application sur smartphone.

"Quand il y a une tumeur dans le sein, il y a plus de sang, plus de chaleur, donc il y a des changements de températures et de textures", a expliqué Julián Ríos Cantú au quotidien mexicain "El Universal". "Le programme vous dira 'dans cette zone il y a un changement important', et s’il persiste, il vous recommandera d’aller voir un médecin."

Un port limité a une heure par jour suffit pour enregistrer régulièrement les données nécessaires à un dépistage. Reste à le rendre le plus confortable possible.

Pour le moment le soutien-gorge demeure à l'état de prototype et ne sera pas disponible avant au moins 2 ans, le temps d'obtenir une certification. Il a toutefois déjà valu à son jeune inventeur de décrocher le prix Global Student Entrepreneur Awards.

En savoir plus sur Higia Technologies